repères :

Le projet Repères est né d’un questionnement sur la perception des volumes.
Entre 2o12 et 2o15, il s’inscrit dans le programme SAIL de l’ENSADlab (Science et Art des Interactions Lumière-matière-couleur). C’est une recherche personnelle sur des moyens qui permettent de souligner ou de troubler la perception des volumes – plus notamment la profondeur, l’horizontalité et la verticalité .

L’étude des phénomènes perceptifs qui interviennent dans la compréhension des volumes et la collecte de références dans les domaines de l’art, de l’architecture et de la nature servent d’assise au projet.
Pour produire des effets efficaces, je choisis des signes qui sont des repères visuels dans l’identification des volumes (par exemple : les ombres) et les manipule à travers des expérimentations plastiques.

Ces effets sont envisagés comme des outils plastiques – illusoires dans un sens positif -.
Comme une rime peut appuyer le sens d’une phrase ;
ils peuvent souligner une forme, exagérer une dimension.

The project Repères evolved from questions relating to the perception of volumes.
Between 2012 and 2015, it was part of the ENSADlab’s SAIL programme (Sciences & Arts of Light Interactions).
It is a personal research project on methods that make it possible to highlight or impede the perception of volumes—more specifically, depth, horizontality, and verticality.

The study of perceptual phenomena involved in apprehending volumes and the collection of sources of information in the fields of art, architecture, and nature serve as a basis for the project.
To create effects that are effective, I choose elements that are visual cues for identifying volumes (for example, shadows) and exploit them through various plastic experiments.

These effects are considered as plastic tools that are illusory—in a positive sense. In the same way that rhyme can reinforce the meaning of a sentence, they can highlight a form or exaggerate volume.